• slider
    Douane et Commerce
    Renforcer la sécurité commerciale
    Sep
    Un environnement commercial sûr au service du développement économique
    Le renforcement de la sécurité de l’environnement commercial
  • slider
    Douanes et Numérique
    pour un engagement progressif
    Sep
    L'OMD avait dédié l'année 2016 à la douane numérique sous le slogan
    la douane numérique : pour un engagement progressif.
  • slider
    Douanes et Données
    La promotion de l'analyse des données
    Sep
    L'OMD avait dédié l'année 2017 à la la promotion de l'analyse des données avec pour slogan
    L'analyse des données au service de la gestion efficace des frontères.

 

Surveillance douanière : une formation de vrais professionnels de contrôle

Dans la poursuite de la réorganisation de la direction de la surveillance douanière, créée en 2010, trente agents participent à Brazzaville, à un séminaire de formation pour de vrais professionnels de contrôle.

Durant cinq jours la formation sur la surveillance sera axée sur l’initiation pour conforter leur professionnalisme. Les différents agents sélectionnés devront renforcer leurs capacités opérationnelles, en vue d’une meilleure gestion de la division, de la subdivision et de la brigade douanière.

Cette formation est co-organisée par la direction générale des douanes et des droits indirects et l’Union européenne, dans le cadre du projet gouvernemental pour le renforcement des Finances publiques (PGFIP). Elle sera animée par un spécialiste de terrain, Stéphane LIOTET, colonel des douanes françaises.

Les 30 agents sont issus des régions nord du Congo. Ceux de la partie sud seront concernés par une autre formation prévue pour la semaine prochaine à Pointe-Noire. En effet, la formation devrait être financée par le gouvernement depuis 2012, mais cela n’a pas pu être fait à cette période. D’où sa prise en charge par la direction des douanes et des droits indirects personnellement.

« Tout cela est désormais réalisé avec le soutien du PGFIP. La surveillance douanière existe et accomplit un travail remarquable de contrôle des marchandises en mouvement, complémentaire au contrôle exercé dans les bureaux de dédouanement traditionnels », a déclaré l’expert principal Douanes, André Pla.

En effet, il a affirmé que les premiers résultats constatés en matière de sécurisation des recettes douanières sont encourageants et cela a été reconnu par les bailleurs et organisations internationales. Cependant, il était nécessaire d’organiser des formations spécifiques au profit des agents des douanes de la surveillance.

La globalisation du concept de sécurité, les menaces transfrontalières, le développement du commerce illicite, l’intensification des échanges internationaux imposent aux agents de la surveillance un réveil permanent.

Au terme de cette formation, les douaniers de la surveillance auront acquis toutes les connaissances utiles sur les missions et les méthodes de travail. Ces spécialistes sont amenés à travailler souvent dans les conditions difficiles, en tous temps et en tous lieux.

« (…) les douaniers en uniforme sont les premiers protecteurs du pays aux frontières, et la première image du voyageur international représentative du Congo. Nos douaniers doivent donc être exemplaires dans leur présentation et leurs actions de contrôle, efficaces et opérationnels », a circonscrit l’expert principal Douanes du PGFIP.

Notons que depuis 2010, les douanes congolaises bénéficient du soutien technique de l’Union européenne pour le renforcement de capacités, la sécurisation des recettes et la lutte contre la fraude. De nombreuses actions et réformes ont eu lieu. Ces dernières impactent non seulement les douanes elle-même mais aussi les opérateurs économiques et la population.

Le processus de modernisation engagé vise la réforme en vue  d'améliorer l’efficacité, la rentabilité, la transparence, l’éthique, et la prise en compte de toutes les activités de la surveillance : des qualités qui  répondent aux exigences de l'heure.

« Le renforcement des capacités, en revanche consolide l’adéquation poste-compétence et recettes douanières-budget de l’Etat. Ce n’est que dans cette optique que la mission régalienne de la douane est évaluée », a indiqué le représentant de la direction générale des Douanes, Norbert Boula Yoka, concluant sur « la modernisation est l’idée mais le renforcement de capacités du personnel en est le moyen ».

Source : adiac-congo.com